Couleur de U selon la catégorie

Nous voyons les choses telles qu'elles sont dans le Néant,
et nous les prenons pour les choses telles qu'elles sont dans l'Existence.
Mais puissent les choses telles qu'elles sont dans le Néant
nous servir à connaître les choses telles qu'elles sont dans la vraie Existence, la vraie Vie:
l'Univers TOTAL, la Réalité TOTALE, l'Ensemble de toutes les choses.
Nous ouvrons donc un Nouveau Paradigme: la Science de l'Univers TOTAL,
la Science de l'Existence, de l'Etre, de l'Univers-DIEU, l'Alpha et l'Oméga.

Vous êtes ici  >  Accueil : U_Science  >  U_Physique  >  Physique Quantique de l'Univers TOTAL, la Physique...  >  La théorie du tout selon les fourberies des Etienne Klein

La théorie du tout selon les fourberies des Etienne Klein

La lâcheté et les fourberies des Etienne Klein, les prétendus successeurs d'Albert Einstein

Lâcheté, fourberie du zététicien Etienne Klein

Sommaire du sous-titre

Une dite "théorie du tout" mais qui ne traite pas de tout est une arnaque!

Source: https://twitter.com/AbliBouyo74535/status/1755806606057419016

Par Hubertelie, le 09/02/2024

Voici une vidéo sur une personne qu’il me démange depuis fort longtemps d’en parler:
Lâcheté, fourberie du Zététicien E. Klein « il faut présenter ses résultats » Il le fait, VOUS Fuyez!
https://youtube.com/watch?v=ZAX81JdxLo8

Les gens comme Etienne Klein reprochent aux chercheurs comme Jean-Pïerre Petit
de travailler en "solitaire" pendant des décennies,
de ne pas soumettre leurs travaux
(en l'occurrence ici le modèle cosmologique JANUS)
à l'analyse et à la critique de leurs paires.
Or c'est justement ce que fait Jean-Pierre Petit depuis de très longues années!
Il demande a discuter de ses travaux dans des conférences et colloques scientifiques,
il s'adresse à des gens comme le "physicien" Etienne Klein, l'"académicien" Thibault Damour, etc.
Mais quand ils ne le fuient pas tout simplement (ils fuient la vérité scientifique),
ils le méprisent, ne daignent même pas répondre à ses courriers.
C'est ni plus ni moins de la lâcheté, de la fourberie, de la mauvaise foi.

Le « scientifique » Etienne Klein donc, un « physicien », paraît-il. Alors parlons-en, oui parlons de ce que doit être la vraie science, la vraie physique. On sait ce que cela doit être et ce que cela ne doit pas être.

Un vrai scientifique doit savoir constamment se remettre en question, car le propre de la science c’est de constamment progresser, évoluer, se réinventer. De nos jours, rien que les dernières découvertes du télescope James Webb ont chamboulé la cosmologie, renvoyé les vrais scientifiques à leurs copies, alors que les mêmes découvertes et bien d’autres apportent au moins dix confirmations du modèle JANUS proposé par Jean-Pierre Petit, ex-directeur de recherche au CNRS , à la retraite et aujourd’hui âgé de 86 ans.

Pour plus de détails, voir cette vidéo d’Idriss Aberkane intitulée:
Ce chercheur français a révolutionné la cosmologie ! | Idriss Aberkane reçoit Jean-Pierre Petit.
https://youtube.com/watch?v=FKcR0Jo6Il0

En comparaison, Etienne Klein est le type de personnes que ce monde de Négation, fondé sur des paradigmes de Négation, appelle des « scientifiques », mais en fait qui ne sont que des « scientistes », de très dangereux grands prêtres d’une religion qui ne dit pas son nom et qui est le scientisme!

Ces gens incarnent précisément ce que ne doit pas être la science ou un scientifique, à savoir habiller une idéologie obscurantiste (en l’occurrence ici le scientisme) avec les manteaux honorables de la science, se prendre pour des lumières alors qu’ils ne sont que ténèbres, prendre la science en otage et l’empêcher de progresser réellement en s’ouvrant de nouveaux horizons conceptuels. Etre dogmatiques, sectaires, peu ouverts d’esprit, mais tout en accusant les autres (les vrais scientifiques) exactement de ce qu’ils sont!

Ils sont les premiers à dégainer l’accusation de « pseudo-science » alors que ce sont eux les pseudo-scientifiques, les ennemis de la science, et même simplement de l’humanité (et on va bientôt comprendre pourquoi je dis cela).

Les gens de type Etienne Klein sont donc à l’opposé de la science telle que la pratiquaient des personnes comme Albert Einstein, dont ils se réclament pourtant les « héritiers ». Mais Einstein, qui était juif comme beaucoup le savent, se retourne dans sa tombe en voyant ces faux héritiers, notamment quand ils sont juifs aussi, comme précisément Etienne Klein, qui préfère copiner et discuter avec les Jacques Attali et tous les autres kabbalo-talmudo-mondialistes, plutôt que discuter de cosmologie avec les Jean-Pierre Petit, Nassim Haramein, etc., qui essuient un abominable mépris de la part d’Etienne Klein, comme le montre aussi la vidéo suivante:

E. Klein, N. Haramein, théorie du champ unifié, théorie du tout:
https://youtube.com/watch?v=1ivOzhw-Xgk

Dans cette vidéo, Etienne Klein était l’invité de la chaîne Thinkerview, dont la formule est à la fois d’être un think tank (un laboratoire d’idées) et une chaîne d’interview. Et comme il est notoire qu’Etienne Klein, par mépris, ne veut pas débattre avec les personnes comme Jean-Pierre Petit, Nassim Haramein, dont les travaux sortent des dogmes scientifiques (ou plutôt scientistes) établis, on lui a posé une question sur la théorie des champs unifiés, sur Nassim Haramein, et on lui demande si ça lui parle.

On note alors clairement une sorte de malaise de sa part face à cette question pertinente, il se redresse sur le fauteuil d’interview, puis il débite des propos très aberrants tant sur le plan de la logique pure que sur le plan scientifique, notamment mathématique et physique. Le non connaisseur de ces questions ne voit pas où est le problème, ils sont arnaqués et bluffés par ce scientiste déguisé en scientifique, mais pour les connaisseurs c’est carrément insupportable, sidérant!

D’abord il énonce rapidement un credo scientiste très courant et qui est en gros ceci: « Tout ce qui ne vient pas de notre sérail est non seulement mauvais, pseudo-scientifique, mais ne mérite même pas qu’on l’examine ». Il dit connaître Nassim Haramein de nom, mais ne l’a pas étudié. OK. Mais cela ne l’empêche pas de formuler des jugements de valeurs sur les travaux de gens qu’il n’a pas étudiés!

Mais le pire arrive quand il donne la définition de la théorie du champ unifié, qui est la théorie originelle sur laquelle Einstein s’est brûlé les méninges sans succès jusqu’à la fin de sa vie en 1955. Il s’agissait alors d’unifier dans un même modèle mathématique les trois forces ou champs d’interaction connues à l’époque: le champ électromagnétique, le champ nucléaire et le champ gravitationnel. Par la suite il sera ajouté un quatrième champ, la force électro-faible, responsable de la radioactivité. Jusque là la définition que donne Klein est exacte.

Mais là où commence l’arnaque intellectuelle et la mauvaise foi, c’est quand il dérive de cette notion originelle de théorie du champ unifié vers la notion de théorie du tout (qui est en fait une notion bien plus étendue du champ unifié, ce qu’est par exemple la fameuse théorie des cordes, pour information), et quand il oppose cela, avec un de ces sourires fourbes et diaboliques dont il a le secret, à la notion de « théorie de tout« , qui engloberait la biologie, le statut des lois juridiques, la météo, etc., dit-il.

Mais en logique, le mot TOUT, qui, comme aussi la fameuse expression mathématique « Quel que soit« , traduit aussi ce qu’on appelle le quantificateur universel, veut dire ce qu’il veut dire, à savoir, eh bah, TOUT quoi! Le TOTAL, comme par exemple nous parlons de Science de l’Univers TOTAL, le Nouveau Paradigme (voir http://hubertelie.com).

Mais alors pourquoi parler de théorie du tout si la théorie ne parle pas de tout, ne traite pas de tout, ne permet pas de comprendre tout? Le mot « tout » ne se justifie plus alors, et inutile de jouer de manière très fourbe sur les mots en distinguant la théorie du tout de la théorie de tout! Ce distinguo est complètement absurde et n’a pour seul subtil but en fait que d’empêcher la science de traiter un jour de tout, ce que nous commençons justement à faire avec la Science de l’Univers TOTAL.

Et si nous mettons le mot TOTAL en majuscule, c’est pour mettre en évidence le fait que nous nous donnons un paradigme scientifique qui permet enfin de traiter de l’Univers dans TOUS ses aspects, donc y compris la question de Dieu, du Diable, des anges et des démons, de la biologie, du statut des lois juridiques, de la météo, etc.

Et soit dit en passant, le mot hébreu « Torah », qui désigne les cinq premiers livres du Tanakh ou Bible hébraïque ou Ancien Testament, et qui est aussi les cinq premiers livres de toute la Bible, veut dire « Loi ».

Et il suffit de lire la Torah, dont un célèbre passage est les « Dix Commandements », pour vite comprendre qu’il s’agit de la juridiction de Dieu pour les juifs, et la Torah du Christ, plus couramment appelée les évangiles, le commencement du Nouveau Testament, est encore la juridiction de Dieu pour les chrétiens.

Une vraie théorie du tout, digne de ce nom, doit scientifiquement traiter de l’Univers sous TOUTES ses facettes, y compris de la biologie, de la psychologie, de la question de la conscience (domaine de travail par exemple de Philippe Guillemant, qui travaille aussi sur la question de l’IA ou Intelligence Artificielle, ou encore des scientifiques comme Jean-Jacques Charbonier, qui travaille entre autres sur les EMI ou Expérience de Mort imminente, NDE en anglais), etc., bref sur TOUS les sujets de la vie, de l’humanité.

A quoi sert donc une théorie du tout qui se ferme d’office des champs d’étude, d’exploration? Elle ne sert absolument à rien dans ce cas, et c’est bien la science fermée qu’incarnent des gens comme Etienne Klein. Ces scientistes donc qui méprisent et traitent de « pseudo-scientifiques » tous ceux qui sortent des sentiers balisés et ouvrent à la science de nouveaux horizons de conception, d’exploration, de réflexion.

C’est bien ce type de scientifiques créatifs qu’était Albert Einstein, dont la théorie de la relativité a bousculé les conceptions de son temps. Les gens comme Etienne Klein se disent ses héritiers et aiment le dire ou en tout cas le faire sentir. Mais ce n’est pas parce qu’on est juif ou que l’on a un nom qui finit par « ein » que l’on est forcément de la lignée de pensée d’Einstein.

D’autant plus qu’Etienne Klein a dans la vidéo précédente dit une autre énormité qui NIE ou ignore la profondeur du travail d’autres juifs, comme par exemple le philosophe Baruch Spinoza dont la conception de Dieu a inspiré Einstein, ou encore comme Georg Cantor, qui introduit la surpuissante théorie des ensembles, sur laquelle repose l’ensemble des mathématiques.

Alors Klein, qui parle d’unifier les champs d’interaction connus à l’époque d’Einstein dans un même modèle mathématique, aurait tout intérêt à étudier les travaux du juif Georg Cantor. Cela lui éviterait d’enfumer les esprits avec son discours scientiste, faussement sérieux, mais réellement dogmatique, sectaire.

Il demande en effet comment peut-on évaluer si une théorie traite vraiment de TOUT. Or la réponse mathématique à cette question est d’une simplicité biblique, je dirais même enfantine: une théorie traite vraiment de TOUT si dans un langage scientifique adéquat elle définit le TOUT.

Or ce langage scientifique adéquat existe bel et bien, et c’est précisément ce qu’est le langage des ensembles introduit en 1882 par le juif et génie Georg Cantor, qui mourra en hôpital psychiatrique en 1918, entre autres à cause des scientistes du genre d’Etienne Klein.

On parle souvent du mathématicien Leopold Kronecker un des persécuteurs de Cantor, comme étant la cause de ses troubles psychiques. Mais Kronecker était un vrai scientifique comme Cantor, de même que le grand David Hilbert. Quel est le point commun entre ces trois? Ils croyaient en Dieu, et surtout l’intuition divine guidait leur travail scientifique, et beaucoup de scientifiques sont de cette espèce, contrairement à ce que racontent des scientistes et zététiciens du genre d’Etienne Klein.

Le seul problème de ces trois scientifiques et de tous les vrais scientifiques, dont aujourd’hui des gens comme feux Luc Montagnier et Jacques Benveniste qui a travaillé avec lui à la question de la mémoire de l’eau (une question en fait d’information électromagnétique, mais passons), le même Jacques Benveniste qui a travaillé avec Jean-Pierre Petit au CNRS, des gens comme Didier Raoult, sans parler de Christian Perronne, etc.; oui leur seul problème est qu’ils ont travaillé ou travaillent encore dans des paradigmes faux, ce que nous nommons les paradigmes de Négation, précisément incarnés par des scientistes du genre Etienne Klein.

Les uns y ont travaillé et y travaillent en toute sincérité et de bonne foi, sans savoir que les paradigmes étaient mauvais, et les autres souvent y travaillent en sachant pertinemment ce qu’ils sont et font, leur but étant de tromper les esprits, de les dominer, etc.

De nos jours, on reconnaît ceux-ci par le fait qu’ils sont généralement très compatibles avec le kabbalo-talmudo-mondialisme, avec les Jacques Attali, les Klaus Schwab du WEF (Forum Economique Mondial), les Yuval Noah Harari, avec au sommet de tout cela les Rothschild. Seules des différences mineures peuvent les opposer, sinon ils sont fondamentalement du même acabit. Ces adeptes de la religion scientiste ont tous en commun de mépriser les esprits novateurs et originaux comme Jean-Pierre Petit. On le voit de plus en plus clairement à l’ère du Covidisme.

Il me faut préciser que quand je parle du kabbalo-talmudo-mondialisme, il s’agit du Talmud et du talmudisme et son corollaire la Kabbale (et quand on dit cela la franc-maçonnerie ou les hautes loges franc-maçonnes sont la porte à côté), talmudisme qu’il ne faut plus surtout confondre avec le judaïsme ou les juifs de manière générale.

Le judaïsme, le vrai, repose exclusivement sur la Torah et le Tanakh, à savoir la Bible hébraïque, communément appelée l’Ancien Testament. Mais le talmudisme ou encore le pharisaïsme en est une contrefaçon, une imposture, une longue tradition déviante (voir Matthieu 15: 3-9) qui se fait appeler « judaïsme » de nos jours, depuis la destruction du Second Temple en l’an 70 et la grande diaspora juive. Ceci (et c’est la vérité qu’on ne veut pas dire) est la conséquence du crime commis par les pharisiens sur Jésus de Nazareth le Messie annoncé par les prophètes du Tanakh. Les pharisiens donc qui sont les prédécesseurs des talmudistes actuels. Bien d’autres tweets approfondissent cette question du talmudisme qu’il ne faut plus confondre avec le judaïsme biblique.

Les gens informés savent que pour le philosophe juif Baruch Spinoza, TOUT est Dieu. Donc une science qui traite vraiment du TOUT, traite aussi de TOUT, n’en déplaise à Etienne Klein qui joue avec fourberie sur les mots pour noyer le poisson. Et qui traite vraiment du TOUT, donc de TOUT, traite aussi de Dieu, qui n’est rien d’autre que ce TOUT, ce TOTAL, que nous appelons l’Univers TOTAL (voir la Science de l’Univers TOTAL ou Science de Dieu à http://hubertelie.com).

Dans sa théorie des ensembles, une grande révolution en mathématiques, Georg Cantor définissait le TOUT comme étant l’Ensemble de TOUS les ensembles. Mais comme déjà dit, la logique mathématique actuelle est inadéquate pour pouvoir traiter du TOUT et donc de TOUT. Cette logique scientifique remonte à Aristote et son fameux principe de non-contradiction avec lequel toute la science actuelle fonctionne.

Ce principe dit en gros qu’une chose et son contraire ne peuvent pas exister en même temps, être vraies en même temps, être possibles en même temps, et sous le même rapport. Or l’Univers TOTAL, autrement dit l’Ensemble de TOUS les ensembles ou le Grand TOUT, est le Grand Ensemble dans lequel toute chose existe et le contraire de toute chose aussi. Toute chose y est possible et le contraire de toute chose aussi. Et étant entendu que toute chose est un ensemble formé d’autres choses appelées ses éléments (c’est ainsi que Cantor concevait la notion d’ensemble avant la théorie axiomatique des ensembles introduite plus tard à cause des paradoxes), l’Ensemble de TOUS les ensembles dont parlait Cantor et l’Ensemble de TOUTES les choses dont nous parlons aujourd’hui et appelons l’Univers TOTAL, sont le même Ensemble.

Et quel est le problème et pourquoi je dis tout cela? Très simple: on a trouvé des paradoxes dans la théorie de Cantor et David Hilbert a déclaré en cette occasion une phrase restée célèbre dans l’histoire des mathématiques: « Du paradis créé pour nous par Cantor personne ne nous chassera« .

Il a proposé alors de fonder la théorie des ensembles sur des bases axiomatiques pour éliminer ces méchants paradoxes. Or après analyse, nous découvrons en ce qui nous concerne que les paradoxes n’ont pas été éliminés, mais on a simplement créé un Univers restreint des ensembles, autrement dit on a réduit le TOUT, de sorte que dans l’Univers retenu on ne rencontre plus les paradoxes.

Mais en réalité ils continuent d’exister sous bien d’autres formes plus fourbes, du fait même de cette réduction du TOUT. Par exemple, la fameuse dite « impossibilité » de diviser par zéro est une des manifestations des paradoxes qu’on dit avoir éliminés. Faites par exemple l’opération 1/0 ou « 1 divisé par zéro » avec votre machine et vous verrez qu’elle vous renverra un message d’erreur.

Le nombre zéro ou 0 est le nombre Alpha et 1/0 est le nombre INFINI ou Oméga. Et 1/Oméga ou 1/INFINI donne l’Alpha ou le Zéro. C’est aussi simple que cela. Il faut donc juste faire une science qui traite vraiment du TOUT, et donc qui intègre l’Alpha et l’Oméga, c’est-à-dire le Zéro, certes (ce que l’on sait bien faire présentement, car 0 est un nombre à part entière), le nombre qui représente le Rien ou le Néant, mais surtout aussi l’Infini, le vrai, l’Oméga, le nombre qui représente justement le Tout! Mais c’est cela que les mathématiques et les sciences actuelles font mal, à cause de leur logique inadéquate. C’est donc la raison profonde pour laquelle elles ne savent pas diviser par zéro.

La logique scientifique actuelle héritée d’Aristote, et son principe de non-contradiction, est vraiment impropre pour traiter du TOUT, donc de TOUT, de l’Alpha à l’Oméga, du Commencement à la Fin. Le problème il est là!

Or il se trouve qu’il ne s’agit pas d’un vrai principe de non-contradiction mais en réalité d’un principe de Négation du TOUT, l’INFINI, l’OMEGA, la notion qui représente DIEU tel que le concevait le juif Spinoza, qui a inspiré l’autre juif qu’est Einstein. Tous les deux avaient maille à partir avec le judaïsme, ce qui veut dire en fait le talmudisme, ou la Torah et le Tanakh mais vus à travers le prisme du Talmud.

Si géniaux qu’ils étaient, Spinoza et Einstein pensaient qu’il s’agissait du vrai judaïsme. Sinon ils auraient compris que le judaïsme (autrement dit la Torah et le Tanakh), depuis le livre de la Genèse, contenait les germes de la théorie du TOUT, la théorie de TOUT! En effet, ces livres, du simple fait de commencer par le mot DIEU comme en Genèse 1: 1 qui dit: « Au commencement DIEU créa les cieux et la terre », avaient déjà posé comme base DIEU, le TOUT donc, qui est le fondement d’une vraie science!

Cela aurait pu être celle d’Einstein si la logique scientifique avec laquelle tous travaillaient n’était pas celle de Négation mais celle d’Affirmation, que nous appelons aussi l’Alternation. Autrement dit, l’Affirmation du TOUT donc, au lieu de la Négation du TOUT, comme le fait Etienne Klein et tous les scientistes de son genre.

Pour eux, dès qu’on sort des sentiers balisés par la Négation et que l’on commence à parler des notions qui évoquent Dieu, comme par exemple la vie, la biologie (ou science du vivant), la psychologie, la spiritualité, le statut des lois juridiques (de la Torah en fait), etc., on fait de la pseudo-science. C’est extrêmement honteux pour un juif de dire une chose pareille! C’est NIER le fondement même de la judéité, de la pensée juive, la pensée des prophètes.

Dieu a progressivement préparé l’avènement de sa Science, maintenant présente au troisième millénaire, d’abord par les prophètes, puis par Jésus et les apôtres, puis par des philosophes juifs comme Baruch Spinoza, puis par des mathématiciens juifs comme Georg Cantor, puis par des physiciens juifs comme Albert Einstein, etc. Et on a des gens comme Etienne Klein, qui se disent juifs, et qui affirment que la science qui traite de TOUT et donc aussi de DIEU (puisque DIEU est précisément le TOUT en question), est impossible ou est une pseudo-science » .

Moi Hubertelie ou Hubert Elie, un juif dans une peau noire, habité par l’Esprit des prophètes, de Jésus et des apôtres (Jean 16: 7-15), je suis très scandalisé par ces prophètes de Baal des temps modernes, comme Elie l’était face aux prophètes de Baal de son temps.

Ce sont des fils du Nahash ou Serpent d’Eden en hébreu (Genèse 3: 1-5), qui empoisonnent les esprits avec leurs discours de fourbes, de serpents sournois, dangereux pour les esprits et pour les âmes. Ce sont des ennemis de la science, de la vraie Science, celle de DIEU l’Univers TOTAL. Donc ce sont des ennemis de l’humanité, et cela se voit de plus en plus clairement à l’ère du Covidisme.

Voir ou revoir donc les vidéos:

— Lâcheté, fourberie du Zététicien E. Klein « il faut présenter ses résultats » Il le fait, VOUS Fuyez!
https://youtube.com/watch?v=ZAX81JdxLo8

— E. Klein, N. Haramein, théorie du champ unifié, théorie du tout:
https://youtube.com/watch?v=1ivOzhw-Xgk

Hubertelie, le 09/02/2024

Menu de la rubrique

Cliquez ici pour revenir au début de la page.