HubertelieubertElie
hubertelie.com  Français-English
Hubertelie à la France

Science de l'Existence

ou Théorie universelle des ensembles ou Théorie de l'Universalité
Nouvelle Science, nouvelle vision du Monde, de l'Existence, de l'Univers, de la Nature, de la Vie, de Dieu
Vidéos
Accueil > Hubertelie à la France > Le Coup du Fou de Pagouda

Le Coup du Fou de Pagouda

Nous sommes le 8 juin 2006 au commissariat de Pagouda, au Togo, en Afrique de l'Ouest.
Originaire du pays, je suis marié à une femme blanche (française),
et je faisais dans cette ville la Science de l'Univers TOTAL
(appelée à cette époque la Science de l'Existence ou Science de Dieu).
J'habitais là depuis 2005 avec ma femme et mes deux enfants métisses
(un garçon alors agé de 11 ans et une fille de 6 ans).
Nous habitions auparavant à Romagnat, dans le Puy-de-Dôme, en France.

En France, j'étais enseignant de mathématiques et sciences en lycée professionnel jusqu'en 2004.
C'est en France que la Science de Dieu commença,
mais c'est là aussi que mes ennuis à cause de cette Science débutèrent
(comme on le sait, la question de Dieu est très sensible à l'école en France,
et pour un rien on est accusé de violer la laïcité
et même de faire du prosélytisme pour une secte).

En 2004, un an avant ma famille, je revîns au Togo préparer le terrain pour les accueillir.
Dans beaucoup de tribulations (propres aux réalités togolaises cette fois-ci),
je construisis une maison avec nos économies faites en France.
Pour un de mes frères (un cadre au PNUD et qui avait la mentalité française),
j'étais fou de quitter mon métier d'enseignant en France
pour venir faire ma prétendue "Science de Dieu" au Togo,
qui de plus selon lui était une "secte".
Il n'avait alors qu'un seul objectif:
mettre fin à mes activités au Togo, nous renvoyer en France ma famille et moi.
Ou à la rigueur me faire mettre en psychiatrie, renvoyer ma femme en France et prendre mes enfants.
Lui, et aussi une soeur (une personnalité de Pagouda), et toute ma famille togolaise à leur suite,
y compris notre propre mère qu'ils manipulèrent et dressèrent contre moi pour atteindre leurs buts,
ils ont fait de notre vie au Togo un enfer.
Nous subissions des persécutions incessantes, des provocation à domicile.
De quoi rendre un homme fou,
de quoi transformer le plus calme et le plus doux des humains en écorché vif,
réagissant désormais au quart de tour.

Ce 8 juin 2006, la coupe était pleine, les persécutions ont atteint leur paroxysme, et je craque.
Je repousse l'agression, puis avec ma femme et mes enfants,
nous allons au commissariat de Pagouda porter plainte.
Mais c'est moi qui me retrouve enfermé en cellule, puis jugé dans cette ville,
tout simplement parce que j'ai réagi à la persécution à notre domicile.
On accuse un homme très calme, qui passe ses journées devant son clavier d'ordinateur,
d'être "fou" et violent.
On finît par le faire craquer, par le rendre "fou", par le faire réagir,
pour faire passer sa réaction pour l'aggression
et pour dire qu'on avait raison de l'accuser de "fou" et de "violent".
C'est cela le Coup du Fou de Pagouda.

Ce que les suppôts du Diable ont commencé à Pagouda contre l'homme qui fait la Science de Dieu,
des femmes et des hommes de la même espèce le poursuivront à Verdun, dans la Meuse, en France
(voir Mes enfants sont pris en otage à cause de la Science de l'Univers TOTAL
et Si c'est moi votre problème, alors prenez-moi et rendez mes enfants à leur mère) .

Le Coup du Fou de Pagouda
est un complot qu'on peut définir de manière très générale ainsi:
le Diable accuse d'un mal que lui-même engendre.

Un aspect fondamental de ce coup est que le Diable met la charrue devant les boeufs.
Il fait passer la conséquence pour la cause, la réaction pour l'action,
la légitime défense pour l'acte d'agression.
Il condamne d'abord puis cherche ensuite à justifier par tous les moyens la condamnation;
il induit chez sa victime les comportements servant à justifier après coup
les accusations ou les actions injustes à son égard.
Il pousse à la "faute" pour que cette "faute" serve à justifier l'accusation initiale, etc.


Le Coup du Fou de Pagouda,
C'est accuser quelqu'un d'être fou, c'est le rendre ensuite fou,
pour pouvoir mieux dire qu'on avait raison de dire qu'il est fou!
C'est arracher injustement ses enfants à un homme rendu écorché vif par d'autres diablesses et diables à Pagouda
puis planquer deux policiers en bas de chez lui
pour embarquer le soi-disant "fou violent" s'il a la moindre réaction...
(voir Cet horrible jour où les services sociaux de la Meuse nous ont enlevé nos enfants).


Mais que cette espèce de personnes disparaisse de votre existence,
qu'ils vous fichent tout simplement la paix à vous et à votre famille,
qu'ils vous rendent vos enfants qu'ils ont kidnappés,
qu'ils vous laissent faire tranquillement votre Science de Dieu,
et vous êtes la personne la plus calme et la plus paisible de toute la planète.
Qu'ils cessent de vous persécuter et de vous harceler,
et la folie qu'ils induisent chez vous en faisant tout cela disparaîtra comme par miracle!
Pas besoin de psychiatres, car si vous êtes fou, la folie, c'est eux!
Et si vous êtes malade, la maladie, c'est eux!

Ce sont eux qui vous rendent dingue, ils sont les agents psychopathogènes.


Documents associés:

Qui es_tu?

La France ne peut rien pour vous

Mes enfants sont pris en otages à cause de la Science de l'Univers TOTAL

Si c'est moi votre problème, alors prenez-moi et rendez mes enfants à leur mère !

Cet horrible jour où les services sociaux de la Meuse nous ont enlevé nos enfants

 


AccueilScience NouvelleDieu NouveauMonde NouveauQui est HubertElie?ContactEnglish

2007 HubertElie Science de l'Existence